//
vous êtes en train de lire...
Regard sur... rééducation & témoignages

« Témoignage-feuilleton la méthode Ron Davis : 2ème volet, Erica nous livre son expérience au retour d’une semaine de formation

adoption en pâteJ’avais rédigé un récit sur la méthode Davis mais quelque chose n’allait pas. Je n’arrivais pas à rendre l’information intéressante et je risquais de vous noyer avec autant de détails.

Puis, ce soir deux événements sont arrivés et je me suis dit qu’il fallait recommencer mon témoignage à zéro. Ces événements sont, pour moi, presque une révolution et je ne peux pas cacher ma fierté.

Il est très rare que j’arrive à préparer une évaluation à l’avance avec ma fille car il est déjà assez difficile de survivre avec les devoirs donnés au quotidien, au bout des journées scolaires très longues, souvent de 8h30 à 17h. La date du contrôle de géographie n’est pas encore fixée mais nous voici en train d’assimiler les définitions du monde rural quand ma fille me dit: « Maman, est-ce que demain je pourrai préparer ce que l’on a révisé ce soir en pâte à modeler? ». Puis, plus tard au moment du coucher, elle regardait sa bibliothèque (je suis capable de lui acheter une Waterstones entière!) et cherchait, tenez vous bien… un livre pour lire! Ô miracle! Très contente, je lui propose deux livres qu’elle regarde et me fait gentiment la remarque suivante: « Ouais, mais bon ils sont un peu fins… Je voudrais un livre, tu sais du genre que l’on peut lire un peu tous les jours… ».

Méthode Davis ou coïncidence? Peut être que ce qui nous arrive n’est pas seulement le mérite de la méthode Davis. Il y a les séances d’orthophonie hebdomadaires, la maturité, notre approche pour assumer les difficultés le plus naturellement possible, les résultats au bout des longs efforts et bien d’autres. Mais, pour moi en tout cas, ce déblocage n’est sûrement pas une coïncidence.

Pendant une semaine ma fille a travaillé avec Carol Nelson, la facilitatrice Davis, en tête à tête. Tous les jours de 9h30 à 16h30. Inutile de vous dire comment elle était fatiguée en fin de journée et qu’elle dormait bouche ouverte dans la voiture en rentrant le soir…

Si vous avez lu le livre de Ron Davis, « Le Don de Dyslexie », vous y aurez vu des images de pâte à modeler, des exercices avec les balles de Koosh… j’avoue que je n’avais rien compris de tout cela dans le livre. Mais j’ai pu constater l’efficacité par mes propres yeux et mes propres oreilles lors de la formation. Derrière ce travail en pâte à modeler, il y a une recherche approfondie des définitions de mots et pour cela on utilise plusieurs dictionnaires différents, on étudie l’orthographe, on cherche des exemples et, pour finir, on présente « son modèle » en 3D à voix haute. En suite, la personne dys doit l’épeler les mots (à droit et à l’envers), « photographier son modèle avec son cerveau » (chose qu’elle sait très bien faire !) et l’archiver dans sa tête comme un programme d’ordinateur.

Entre autres, ma fille a travaillé le concept du temps qui passe (très bienvenu !), des mots invariables, des mots de tous les jours, la cause-conséquence de ses actions etc. Et bien, elle était capable de donner les bonnes définitions en employant les bons mots même une semaine plus tard car, tout comme un programme d’ordinateur, une fois l’image du mot archivée, il suffit de « cliquer » pour ouvrir le bon dossier. N’oublions pas que les dyslexiques, ou plutôt les personnes ayant une capacité visuel-spatiale plus développée, sont des penseurs en images. Donc, cette méthode est très bien adaptée à leur mode de fonctionnement.

La semaine dernière, il y a eu un contrôle sur l’empire romain. Tous les matins on revoyait nos petites fiches de définitions dans la voiture. Un mot bloquait dans la définition de « romanisation : c’est l’adoption du mode de vie, de la langue et des croyances romaines ». Ce mot était « adoption ». C’est dingue mais elle n’arrivait pas à se rappeler de ce mot, du coup, tout le reste bloquait derrière. Combien de fois on a répété ce mot en vain! Et là, je me suis rappelé que si on a passé une semaine à faire « la Davis », il fallait bien que ça serve à quelque chose! En rentrant à la maison le soir, j’ai sorti la pâte à modeler et nous avons travaillé le mot « adoption ». « Photo prise ». Le lendemain dans la voiture: Bingo! C’était acquis.

Donc, si ce soir elle m’a demandé de retravailler avec la pâte, il y a une raison: c’est efficace. Elle sait que ça l’aide à mémoriser.

Mais la méthode Davis est bien plus que cela. On y travaille la lecture, la concentration, on apprend comment et quand il faut se concentrer, à reconnaître quand il y a une désorientation, une baisse d’énergie. Le plus important: le dyslexique se rend compte de ses capacités. Il y a une réelle valorisation de ses atouts et la certitude que la réussite est possible.

Pour moi, cet atelier consistait aussi d’un mélange de coaching (repenser ses priorités, mieux s’organiser et comment s’y prendre, se donner des objectifs perso et scolaires…), et de psy (le relationnel, la conséquence de ses attitudes, de ses actions). J’ai beaucoup apprécié l’approche de Carol parce que parfois il y a eu des mots durs, mais dont ma fille, et moi-même il faut le dire, avions besoin d’entendre. Extraits: « Je ne te demande pas d’aimer la lecture mais il faut savoir bien lire« . « Si tu ne fais pas d’effort, qu’est-ce que tu vas faire de ta vie ? ». « Projette- toi dans quelques années, qu’est-ce que tu aimerais faire ? Comment vas-tu faire pour y arriver ? ». « Madame, je vous interdis d’aller chercher votre fille pour faire les devoirs, c’est à elle de se poser, de regarder ce qu’il y a à faire et de voir avec vous à quel moment vous pouvez l’aider. » Et voilà comment, entre autres, je dois aider ma fille à grandir, à prendre ses responsabilités, à assumer ses choix…

C’est évident qu’elle a gagné en maturité et en confiance. Etant la première concernée dans tout ça, elle a appris à mieux se connaître, à mieux se comprendre, à respecter soi même.

Alors, quand on me demande si la méthode marche, comment pourrai-je dire le contraire ?! Pour les sceptiques, qui ne voient que l’aspect commercial des méthodes alternatives, voici la question que je vous pose : pensez-vous que la méthode Montessori est simplement commerciale ? Je crois que cette méthode a déjà fait ses preuves et que ses bénéfices sont incontestables. Et c’est comme ça que je perçois la méthode Davis.

Pour moi le plus dur est d’appliquer les techniques au quotidien. Ça demande du temps. L’idéal serait d’avoir un formateur Davis à la maison une fois par semaine… mais ce n’est pas possible. Il faut accompagner son enfant, être à ses côtés. Ce qui est normal mais comme j’ai trois enfants, un mari, une maison, deux chats…c’est une contrainte supplémentaire – mais pour une très bonne cause. Ça peut porter ses fruits si on est prêt à suivre les consignes. Petit à petit, je commence à mieux m’organiser et je viens même de commander 5kg de la pâte à modeler !

Enfin, j’ai envie de vous dire qu’il n’y a pas une seule recette miracle pour corriger la dyslexie. Je suis persuadée qu’il faut avoir une approche globale, tous azimuts: orthophonie, coaching, lunettes, pupitres, proprioception… et pourquoi pas, la Davis. Tant que vous n’aurez pas essayé, vous ne saurez si ça marche et votre enfant n’en fera pas lui-même la demande. En cas de doute, faites un bilan. Puis, à vous de voir si vous souhaitez y donner suite.

PS : j’ai bien vu le chat cette fois…

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “« Témoignage-feuilleton la méthode Ron Davis : 2ème volet, Erica nous livre son expérience au retour d’une semaine de formation

  1. Petit mot pour vous dire que ma fille a eu 15/15 en histoire!! Merci Ron Davis! Merci Carol!

    Publié par erica | 18 avril 2014, 9 h 32 min
    • Bravo à ta puce Erica !!! C’est extrement encouragant et donne beaucoup d’espoir !
      Bravo aussi à toi pour ton engagement, ta persévérance, nous savons la difficulté de ce combat que nous menons au quotidien aux côtés de nos enfants.
      Veronique

      Publié par La rédaction | 3 mai 2014, 16 h 23 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :