//
vous êtes en train de lire...
Dys et langues étrangères

Le bilinguisme et la dyslexie: un défi particulier

Un article publié par notre partenaire, Avenue des écoles, http://avenuedesecoles.com
Pour l’enfant dyslexique, les troubles d’apprentissage du langage écrit sont plus marqués si l’enfant apprend deux langues, selon Emilie Peneveyre, orthophoniste.

En effet, l’enfant bilingue fait face à la double difficulté d’acquérir deux systèmes phonologiques distincts.
Qu’est-ce que la dyslexie ?

Le terme de dyslexie/dysorthographie tend à disparaître du vocabulaire scientifique pour laisser place à une appellation plus large de troubles spécifiques d’acquisition du langage écrit. Ceux-ci se traduisent par des difficultés importantes à appliquer les mécanismes de lecture et d’orthographe. Les prérequis, indispensables à l’acquisition de l’écrit sont déficitaires. La conversion des sons en lettres (codage ou orthographe) et des lettres en sons (décodage ou lecture) sera, de ce fait, perturbée dans la majorité des cas.

Selon les statistiques françaises, ce trouble toucherait 5 à 6 % des enfants scolarisés, avec une prévalence de 4 à 5 garçons pour une fille. La dyslexie perdure à l’âge adulte. Une certaine lenteur en lecture persiste dans la majorité des cas. La manifestation la plus prégnante se porte en général sur l’orthographe.

On distingue trois grands types de dyslexie :

– La dyslexie phonologique où la conversion graphème/phonème est déficitaire ;
– La dyslexie de surface où la rétention de la forme orthographique des mots est perturbée ;
– La dyslexie mixte regroupant les deux sortes de difficultés citées ci-dessus.

Actuellement de nombreuses études portent sur l’origine de la dyslexie. Les origines neuro-développementales sont à ce jour le plus probable. Il pourrait s’agir d’un trouble constitutionnel d’origine cérébrale, en rapport avec un pré-câblage anormal de certains circuits neuronaux. Les facteurs environnementaux sont également à prendre en compte.

Ainsi, la dyslexie pourrait résulter de la combinaison spécifique de certains facteurs développementaux et de facteurs non génétiques, comme l’influence de l’environnement. Différentes hypothèses coexistent à ce jour.

Quels sont les défis particuliers des enfants dyslexiques élevés en milieu bilingue ?

Les enfants dyslexiques élevés en milieu bilingue auront une double difficulté, celle d’apprendre à lire et à écrire dans les deux langues. Les difficultés seront plus ou moins présentes selon les caractères propres aux deux langues parlées.

Ainsi, une langue plus régulière sur le plan de la correspondance grapho-phonémique sera plus aisée à apprendre, contrairement à une langue plus irrégulière. En terme d’irrégularité, le français et encore davantage l’anglais sont des langues beaucoup plus irrégulière que l’italien par exemple.
L’enfant dyslexique devra maîtriser deux conversions grapho-phonémiques (un son équivaut à une ou plusieurs lettres) distinctes propres à chaque langue.

L’anglais est-il particulièrement difficile pour les enfants dyslexiques ?

Comme nous l’avons noté précédemment, l’enfant dyslexique éprouve des difficultés à convertir des sons en lettres (codage) et des lettres en sons (décodage). L’anglais et le français sont deux langues différentes sur le plan phonologique.

Globalement, l’anglais possède plus de sons que le français. Cette différence est plus significative au niveau du nombre de sons vocaliques (composés d’une ou plusieurs voyelles). Au niveau des consonnes, elles sont assez semblables dans les deux langues même si elles recouvrent quelques différences articulatoires.

Ainsi, l’enfant bilingue français/anglais devra acquérir deux systèmes phonologiques distincts pour mettre en place les activités de lecture et d’écriture car même si ces deux langues s’appuient sur un système alphabétique commun et que les 26 lettres que compose cet alphabet suffisent à transcrire tous les sons du français et de l’anglais, les combinaisons de lettres sont différentes.

Pour indication, l’anglais comporte 1120 combinaisons de lettres pour représenter les 40 sons qu’elle contient ! C’est une langue dite opaque : le lien graphème/phonème est difficile à apprendre et elle contient de nombreuses exceptions. La lecture et l’orthographe sont de ce fait plus complexes car l’apprenti lecteur doit être capable d’associer un son à de multiples combinaisons de lettres.

Sur le plan orthographique, l’anglais est une langue beaucoup plus irrégulière que le français.

On relève 7% de mots irréguliers en français contre 40% en anglais ! L’enjeu est donc de taille pour l’enfant dyslexique anglais qui éprouve de grandes difficultés à mémoriser l’orthographe des mots.

Pour les raisons évoquées ci-dessus, les langues dites irrégulières comme l’anglais sont plus complexes en vue de l’acquisition de l’écrit pour les enfants dyslexiques, par rapport à des langues plus régulières tel que l’italien, par exemple.

Quels aménagements pédagogiques recommandez-vous aux écoles bilingues pour aider l’enfant dyslexique ?

Les aides peuvent être multiples et vous pouvez vous référer au site internet dédié aux aménagements pédagogiques pour davantage de précisions concernant chaque domaine d’apprentissage.

Globalement, il est nécessaire de garder à l’esprit que l’acquisition de l’orthographe anglaise sera difficile et longue pour les enfants dyslexiques. Il faut en permanence réajuster ses objectifs en fonction des difficultés de l’enfant.

Le passage par l’oral me semble tout à fait indiqué pour les enfants dyslexiques où ils seront davantage performants et valorisés.
Idéalement, la mise en place d’un support auditif accompagnant le support écrit serait tout à fait bénéfique pour l’enfant dyslexique. Le fait de multiplier les canaux (visuels, auditifs …) favorisent l’apprentissage. De plus, dans le cas de l’anglais, il permettrait de mettre en lien l’image sonore des mots avec leur forme visuelle.

Interview réalisée par Florence Rossignol, 05 mars 2014

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :