//
vous êtes en train de lire...
Conseils aux parents

Pour ou contre le redoublement d’un enfant dys en 3e ou 2nde ?

Le témoignage de parent d’élève dyslexique :

Le redoublement est souvent perçu comme un échec et la « non reconnaissance des efforts fournis tout au long de l’année ». L’enfant Dys travaille deux fois plus que les autres élèves avec la même intelligence voire une intelligence supérieure, pourquoi ne pas lui faire confiance et surtout travailler en partenariat avec l’orthophoniste et ou autre thérapeute, l’enseignant, l’enfant, les parents et la direction de l’établissement ? Quelques conseils au regard d’une experience vecue en 2011 au lycee francais.

En amont:

– demander l’établissement d’un PAI pour une prise en compte des difficultes de l’enfant et la mise en place des amenagements necessaires (voir la definition, la demarche et les modalites sur le site) ;

– être vigilant tout au long de l’année, rencontrer les enseignants, expliquer le(s) souci(s) de l’élève dans leur matière, fournir aux enseignants des éléments de compréhension qui leur permettront d’avoir des attentes réalistes concernant l’élève et distinguer les difficultés liées a la dyslexie de la flemme ou du manque de maturité ;

– vérifier les corrections a chaque contrôle car les professeurs ont plusieurs dizaines de copies a corriger et peuvent oublier l’application du barème décidé par le PAI dans leur notation.Si la réclamation est faite avec tact par le parent, l’enseignant corrigera son erreur immédiatement, sinon, il faudra en parler au conseiller pédagogique d’éducation qui avisera.

Si le redoublement est demandé lors du Conseil de classe de troisième trimestre :

– Se demander si le travail pédagogique en amont a connu des lacunes, certains professeurs peuvent ne pas avoir suffisamment pris en compte les besoins de l’enfant malgré l’encadrement du PAI car cette mesure est toute nouvelle, penser aux raisons communes a tous les élèves, problèmes a la maison, déménagement etc….

– Demander à son enfant ce qu’il pense des recommandations du Conseil de classe :

.Se sent-il noyé par des informations, des connaissances qu’il n’a pas réussi a acquérir ?

.Se rend-il compte qu’il n’a pas assez travaillé (les dys aussi peuvent travailler insuffisamment).

Bref, voir s’il souhaite le redoublement car il y voit une possibilité de consolider ses bases. Les deux situations précédentes peuvent permettre de souscrire au chois du redoublement.

Cependant, pour la grande majorité des élèves dys, ceux qui sont pris en charge, travaillent beaucoup et ont une attitude correcte en classe (précisions nécessaires puisque ces raisons peuvent motiver la décision du Conseil en dehors de toute considération dys), le redoublement ne sert a rien. Deja,cette mesure apparaît comme suranné chez nos voisins européens et américains mais cette particularité française (et québécoise ?) devient aberrante concernant les élèves dys dont les bases ainsi que le travail font rarement defaut.

Aussi, mon conseil de parent d’élève dys est de se battre pour le passage dans la classe supérieure (si les conditions évoquées plus haut ,bonnes bases plus travail,sont réunies).

Si le Conseil de classe a demandé le redoublement, nous vous conseillons de rencontrer le chef d’établissement (procédure indiquée par l’établissement après le conseil de classe) et  tenter de le convaincre du bienfondé du passage de son enfant dans la classe supérieure. Chaque parent a son avis et son expérience et peut s’inspirer des remarques ci-dessus ou des avis des personnes qui aident l’enfant (orthophoniste, pedo-psy etc…).

Si le chef d’établissement n’est pas convaincu et refuse le passage, que les arguments de celui-ci ne vous paraissent pas plus convainquants que ceux du Conseil, il reste la Commission d’appel qui intervient en dernier ressort.

Mon expérience de celle-ci fut positive. Apres avoir rencontré le professeur principal, la Commission nous a reçus mon fils et moi, ses membres ont écouté les raisons de notre refus du redoublement demandé puis ont posé quelques questions simples a mon fils (ex « pourquoi as-tu choisi telle option facultative pour l’an prochain? »).

Je dois souligner l’importance des parents d’élèves délégués de classe ainsi que des coordinatrices/coordinateurs de 3e ou 2nde avant cette étape. En effet, ces dernier et l’association de parents d’élèves (APL au Lycée français Charles de Gaulle) sont des soutiens précieux qui m’ont accompagné tout au long du processus. Il est très dur d’aider son enfant dys et dans ces moments, la solidarité des autres parents est le meilleur atout pour éviter de sombrer ou réagir de façon émotionnelle a une situation qui demande de réfléchir rationnellement.

Il ne faut pas hésiter a demander de l’aide. Je l’ai fait. Des parents qui ne me connaissaient pas, et notamment l’equipe de Dys a Londres, m’ont soutenue et aidée efficacement.

Enfin, redoublement ou pas, à chacun de voir ce qui semble le mieux adapté à l’enfant, mais attention si c’est un redoublement dans le même établissement scolaire avec les mêmes enseignants, la même pédagogie…si j’avais été confrontée a cette situation, j’aurais probablement choisi un autre établissement pour éviter le sentiment d’échec et envisager des années de lycée plus harmonieuses.

Un membre de Dys a Londres.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Pour ou contre le redoublement d’un enfant dys en 3e ou 2nde ?

  1. Bonjour, j’ai lu avec grande attention cet article. Mon enfant est dysgraphique. Il est en classe de 4eme au Lycee Francais. Il a ete diagnostique « dys » en moyenne section de maternelle et a ete suivi a la fois en France et a Londres par des psychomotriciens jusqu’a l’age de 12 ans.

    Un PPRE puis un PAI a ete mis en place, il doit ecrire le moins possible, faire les controles a l’oral, il a droit au tiers temps, a l’ordinbateur, etc. Bien que que tout ceci soit mis en place et que je rencontre chaque annee les professeurs et le CPE, tres peu d’aide voire aucune n’est apportee a mon fils. Tous les professeurs reconnaissent que mon fils est intelligent, qu il a une bonne comprehension et une tres bonne culture generale mais que l’ecrit le penalise hors le PAI specifie qu il ne doit pas etre evalue a l’ecrit mais a l’oral. Dernierement j’ai rencontre la professeur principal de mon fils qui m’a suggeree de retirer mon fils du systeme francais car ce dernier n’est pas adapte aux enfants « dys » et que mon fils souffrira de plus en plus car plus d’ecrit sera demande en classe de seconde. Pour m’obliger a reagir, ils ont meme note sur son deuxieme trimestre « avis reserve au passage en 3eme ».

    Je dois rencontrer prochainement la conseillere d’orientation du lycee qui me donnera certaines options.

    Je souhaite que mon fils reste scolarise au Lycee francais mais en meme temps je vois le chaque annee se battre et se debattre dans ce systeme, par certains moments il est tellement decourage qu’il a envie de quitter l’etablissment.

    Que me conseillez-vous?

    Merci

    Publié par Christelle Moraga | 4 avril 2014, 12 h 08 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :