//
vous êtes en train de lire...
Accompagnement et aménagements à l'école

La mise en place d’aménagements scolaires en réponse aux besoins de l’élève « dys » : le PAI au Lycée Français Charles de Gaulle !

Alors que le Lycée n’avait à ce jour mis en place aucune démarche d’accueil officielle des enfants atteints de troubles dys, et après plus de deux années d’action de proximité avec les parents et les interlocuteurs du lycée ; l’équipe de Dys à Londres voit une de ses sollicitations majeures mise en place à travers le PAI. L’année 2012 voit en effet la mise la mise en œuvre et la signature de plans d’accueil individualisé (PAI) au Lycée Français Charles de Gaulle. Un premier pas essentiel vers une prise en compte et un accueil équitable, en harmonie avec les textes sur le handicap et les pratiques en France en la matière, des troubles de l’apprentissage au Lycée, que nous espérons suivi de nombreux autres.

Qu’est-ce qu’un PAI ?

Selon les articles D 351-4, D 351-9 du code de l’éducation, le PAI s’applique aux élèves à besoins spécifiques (maladie signalée, pathologie chronique, dyslexie, …). Il a pour objectif de définir la prise en charge  dans le cadre scolaire de l’élève, au regard de ses spécificités, et d’assurer la communication avec la communauté éducative de l’établissement.

Le PAI est un protocole établi entre les parents, l’établissement scolaire et des partenaires extérieurs, comme l’orthophoniste, pour permettre l’accueil d’un élève souffrant d’un handicap ou d’une maladie. Ces aménagements sont engagés à la demande de la famille et/ou du chef d’établissement.

Ce document organise, dans le respect des compétences de chacun et compte tenu des besoins spécifiques de l’élève, les modalités particulières de la vie quotidienne à l’école et fixe les conditions d’intervention des partenaires.

Le PAI est signé par les différents partenaires. La diffusion se fait au sein de la communauté éducative et auprès de tous les partenaires concernés. Le respect du secret professionnel est une obligation générale et absolue qui s’impose aux médecins et aux infirmières. Le PAI est lié à la pathologie ou au trouble constaté pendant l’année scolaire. Il peut donc être établi pour une période allant de quelques jours à une année scolaire.

Dans quel cas solliciter un PAI au Lycée ?

Vous pouvez solliciter un PAI, si votre enfant est atteint d’un trouble de l’apprentissage « dys », qu’il a été diagnostiqué par un spécialiste (orthophoniste, neurologue… en fonction du trouble) et qu’il a besoin d’aménagements scolaires, dans une ou toutes les matières, pour lui permettre de suivre sa scolarité normalement et d’être ainsi intégré et en égalité avec ses camarades.

Si vous vous posez des questions ou avez des doutes quant à des difficultés que rencontre votre enfant, il convient dans ce cas au préalable de prendre un rendez-vous chez une orthophoniste pour un bilan. Nous avons la chance au Lycée français d’avoir une orthophoniste, Madame de Toro Arias,  professionnelle de grande qualité. N’hésitez pas à la contacter. Toutefois, elle est très sollicitée et il peut y avoir un peu d’attente pour obtenir un rendez-vous. Si vous êtes dans une situation d’urgence (il est important de ne pas attendre la fin de l’année), vous pouvez contacter les orthophonistes françaises de Londres,la liste est à votre disposition sur notre site : dysalondres.org.

Comment le PAI est-il mis en œuvre au Lycée ?

Pour solliciter un PAI, il vous faut en faire la demande au CPE du niveau de votre enfant. Si votre enfant est en primaire, à South Kensington ou dans une annexe du Lycée, contactez le directeur de l’école. La demande de PAI peut se faire par courrier ou par mail. Il convient d’y joindre le bilan du spécialiste (orthophoniste, neurologue…).

Attention, le lycée demande un « bilan récent ». Or, nous savons qu’un trouble de l’apprentissage est un handicap et que si l’enfant avec le temps et l’énergie met en place des compensations et progresse, d’où l’intérêt de faire un suivi du PAI avec le Lycée et l’orthophoniste de l’enfant, le diagnostic posé vaut pour la vie. Vous pourrez ainsi rencontrer des difficultés avec votre orthophoniste qui aurait établi un diagnostic il y a plusieurs mois ou années et qui pourra refuser de refaire un diagnostic, qui est, de plus, lourd pour l’enfant.

A l’issue de votre demande, le CPE vous transmettra des documents qu’il conviendra de remplir avec l’orthophoniste qui suit votre enfant (il s’agit des difficultés de l’enfant et des aménagements à mettre en place). Attention, ce document n’est pas exhaustif, il peut être complété, tant au niveau des difficultés qu’au niveau des aménagements possibles. Aujourd’hui ce document traite essentiellement de la dyslexie, qui est le trouble de l’apprentissage le plus fréquent au Lycée. Il sera adapté en fonction des troubles de l’apprentissage : dyspraxies, dysphasies, dont les manifestations et aménagements nécessaires sont très différents de la dyslexie.

Il est important de souligner que l’orthophoniste du Lycée est présente tout au long de la démarche.

Une fois le document renseigné par l’orthophoniste de ville, le PAI est signé, en présence du CPE et du professeur principal de l’élève. Ce dernier diffuse ensuite à l’équipe pédagogique les aménagements à mettre en place pour l’accueil et l’intégration de l’élève. En tant que parents, et comme c’est déjà le cas aujourd’hui, vous restez en lien avec le professeur principal et les professeurs de votre enfant.

La richesse de la démarche est sa pluridisciplinarité, intégrant les professionnels du Lycée, dont l’orthophoniste du lycée bien sûr, mais aussi les parents et l’orthophoniste de ville qui suit votre enfant. Comme les textes le prévoient, nous imaginons que le PAI pourra être adapté et suivi en cours d’année et évoluer en fonction de l’évolution de l’enfant et de la pertinence des aménagements ou le besoin de nouveaux aménagements.

Soulignons enfin que la mise en place d’un PAI est une étape préalable et facilitatrice de la demande de dispositions spécifiques aux examens, comme le tiers temps. A ce titre la démarche a changé et les interlocuteurs ne sont plus les MDPH. Pour toute information, n’hésitez pas à contacter Mme Perry, au Lycée, qui connait parfaitement les démarches et pourra vous renseigner et vous accompagner dans votre dossier : 0207 590 68 10.

Ne restons pas au milieu du gué…

Le choix du PAI pose la question du cadre annuel du projet. En effet, l’une des difficultés actuelles est le manque de transmission et de suivi des informations d’une année sur l’autre. Il est important d’éviter aux parents de recommencer chaque année les mêmes démarches et de garantir que le suivi se fasse d’une année sur l’autre. Première question, quel sera le suivi mis en place ? Idéalement, le livret de suivi de l’élève (que de nombreux lycées ont mis en place en France) répondrait en partie à cette difficulté.

Parallèlement, il est important de poursuivre l’effort de formation des enseignants et notamment des professeurs de langue. Se pose enfin la question de la cohérence des accompagnements et des méthodes d’évaluation des élèves, trop souvent différentes d’un élève à l’autre et donc source d’inéquité de traitement et d’accompagnement.

Il serait également important, cela avec l’association des parents d’élèves, l’APL, très mobilisée sur ces questions, sur le nombre de PAI mis en place et sur l’adaptation des outils aux troubles de l’apprentissage.

Ce sont les engagements de Dys à Londres pour cette année, avec bien sûr l’accompagnement et l’information des parents qui nous porte au quotidien.

Aujourd’hui, nous souhaitons saluer les efforts et l’engagement des personnels du Lycée, à travers l’orthophoniste, les CPE et Proviseurs adjoints et bien sûr les enseignants, qui ont permis enfin la première mise en place d’un accueil et d’un accompagnement des enfants « dys » au Lycée. Espérons que ces démarches permettront à ces élèves de trouver une place durable dans l’établissement et d’entrer, mieux reconnus et intégrés, dans la réussite scolaire et la valorisation de leurs ressources. Nous restons toutefois vigilants et agiront pour la mise en place d’un livret de suivi de l’élève et un travail de formation des enseignants et d’harmonisation des aménagements en classe.

Pour plus d’informations nous sommes à votre écoute et à votre disposition pour toute question sur la mise en place d’un PAI, n’hésitez pas à nous contacter : l’association Dys à Londres, dysalondres.org / 075 30 40 50 84 ou 0207 35 19 106.

L’équipe de Dys à Londres.

Pièces jointes

Comment choisir PAI, PPS, PPRE

Aménagements Pédagogiques 2011-2012

livretdyslexie (que nous espérons voir se mettre en place très bientôt au Lycée).

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :