//
vous êtes en train de lire...
Cadre juridique

Changements dans les centres référents

POUR LES COLLEGIENS ET LYCEENS

Ce qui change avec les centres référents et donc avec la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) ?

Les réformes sont partout et les coupures de budget aussi c’est pourquoi que nous tenons à vous informer de ces changements :

Aujourd’hui, sur le territoire français, les Centres Référents ne prennent en charge que les jeunes enfants, c’est à dire de la maternelle au primaire. Dorénavant, les collégiens et lycéens seront testés et suivis par une orthophoniste et le médecin scolaire si besoin.

Les demandes de tiers temps, d’aménagements de cours et autres (photocopies, prisent de notes par ordi…) se feront TOUS LES ANS, cela ne change pas… donc armons-nous !

Quelles sont les conséquences quand vous vivez à l’étranger ?

Nous suivons la même logique, c’est à dire qu’il n’est plus nécessaire de se rapprocher d’un Centre Référent français, mais du médecin scolaire du Lycée français.

Et là on ne baisse pas les bras !

Il est préférable que l’enfant soit détecté «dyslexique» avant son entrée au collège ou au lycée.

–  Le bilan de l’orthophoniste avec éventuellement la notification des aménagements à prévoir

–  Si vous n’avez fait aucune démarche préalable avant l’entrée en 6ème ou en 2nde, il vous faut :

– enfants non bilingue : Un Bilan d’Orthophonie – possible au Lycée moyennant délais d’attente vu toutes les demandes – et certifié par le médecin scolaire

– enfant bilingue : bilan dans un centre londonien (IDC par exemple) qui devra être traduit en français et certifié par le médecin scolaire

Il est préférable que l’enfant soit détecté «dys…» avant son entrée au collège, pourquoi ?

– Parce que la continuité de son dossier sera plus aisée dans le cadre des demandes auprès de la MDPH du Nord, dont Londres dépend.

– Parce que vous aurez mis en place une stratégie de travail (avec les enseignants et CPE : voir la démarche d’accueil et d’aménagement au Lycée français).

– Parce que lors des organisations des classes, il sera plus facile de demander une classe plus calme ou une équipe pédagogiques plus au fait de ces cas particuliers (collège).

– Parce qu’un enfant qui est parfaitement au courant de son trouble sera d’autant plus armé pour acquérir ses propres techniques de raisonnement et de travail  (séance orthophonie à raison d’une ou deux par semaine en primaire sont beaucoup plus facile à gérer qu’au collège).

– Parce qu’il est difficile pour lui vis-à-vis des autres (fin de collège et lycée) d’être considéré «différent» et que plus il est conscient tôt, plus il peut mettre en place ses propres ressources.

Rappel des contacts téléphoniques pour tous à savoir :

–      MDPH du Nord : 0033 3 59 73 73 73   – 8h30-12h30/13h30-17h00

–     Secrétaire du Lycée français Mme Ennis : 0207 590 68 10

–     Médecin scolaire lycée français Dr MOMENI : 0207 590 68 33

–      Orthophoniste du lycée français Mme Cécile DUBOSC : 0207 590 68 13

–      Centre de dépistage Londres : Independent Dyslexia Consultants, 1-7 Woburn Walk, London WC1H 0JJ, 0207 383 37 24

Et n’hésitez pas à nous contacter, Dys à Londres est là pour vous aider !

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :