//
vous êtes en train de lire...
Accompagnement et aménagements à l'école

Aménagements spécifiques en classe : support essentiel !

Aménagements spécifiques pour les enfants atteints de troubles de l’apprentissage

 (document distribué par un centre référent lyonnais, il donne les aménagements pédagogiques spécifiques à diffuser et discuter avec les enseignants)

 Accès à la connaissance

  • Laisser plus de temps pour la lecture des consignes ou demander à un camarade de lire la consigne à haute voix ;
  • S’assurer que toutes les consignes écrites soient bien comprises avant la réaliser : les reformuler ;
  • Pour l’apprentissage de la lecture, aider l’enfant à nommer, repérer et segmenter les phonèmes et les autres unités sonores avec des codes de couleur ou des gestes (S.Borel-Maisonny, dynamique Naturel de la parole…) ;
  • Permettre à l’enfant de lire à sa convenance soit à mi-voix, soit dans sa tête.

 

Restitution des connaissances

  • Privilégier le contrôle des connaissances à l’oral plutôt qu’à l’écrit ;
  • Noter le fond plutôt que la forme ;
  • Raccourcir la longueur des productions écrites (dictée, rédaction…) ;
  • Laisser plus de temps pour la transcription écrite, la relecture ;
  • Favoriser les exercices à trous (grammaire, conjugaison, histoire géographie…) pour limiter le coût orthographique, prendre son texte sous la dictée (si possible) lors des rédactions notamment.

 Notation

  • Ne pas pénaliser pour l’orthographe dans un travail spécifique autre que la dictée (ex : en conjugaison ne prendre en compte que les terminaisons des verbes) ;
  • Compter le nombre de fautes plutôt que d’enlever un point par faute, pour évaluer et encourager les progrès ;
  • Compter plutôt le nombre de mots justes ;
  • Noter la qualité de la correction et faire une note moyenne entre la dictée et la correction.

 Autres

  • Faire pratiquer le tutorat (un enfant de la classe sert de secrétaire ou vérifie la prise de note) ;
  • Eviter la copie (notamment pour les enfants dyslexiques présentant un trouble visuo-attentionnel), utiliser les photocopies pour les matières d’éveil, vérifier impérativement si les devoirs sont bien notés sur le cahier de texte ;
  • Surligner les mots repère d’un texte ;
  • Laisser exceptionnellement les tables de multiplication à disposition ou permettre l’utilisation de la calculatrice ;
  • Ne plus faire apprendre par cœur les tables de multiplication à partir du collège ;
  • Envisager l’aide de l’ordinateur (correcteur d’orthographe ou logiciel spécifique) ;
  • Réduire le niveau d’exigence dans l’apprentissage des langues étrangères à l’oral (dyslexie phonologique) et à l’écrit (dyslexie phonologique et dyslexie de surface), voir s’il y a la possibilité de supprimer l’apprentissage de la langue vivante 1 et mettre en place des cours de soutien…
  • Possibilité d’un tiers temps pour les examens et les contrôles.

 Conseils pédagogiques généraux

  • Encourager pour tous les efforts en lecture et en orthographe, même si les progrès sont modestes pour le niveau scolaire ;
  • Travailler en partenariat avec l’orthophoniste, le médecin scolaire, les intervenants du réseau d’aide (psychologue, maître…) ;
  • Expliquer à la classe la nécessité des aménagements pédagogiques pour un enfant dyslexique.
Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :