//
vous êtes en train de lire...
Dys et langues étrangères

Comment aborder l’anglais

Dys et anglais, il est essentiel de l’aborder, une de nos plus grandes « souffrances »… Comme me l’a dit l’orthophoniste en France avant le départ : « votre fils sera rapidement bilingue à l’oral, mais quant à l’écrit… Vous m’auriez dit que vous partiez vous installer en Italie, j’aurais dit formidable ! ». Compte tenu de ses sonorités, phonèmes, diphtongues… l’anglais est l’une des langues les plus difficiles pour les enfants dyslexiques. C’est pour cela que l’école anglaise investit tant de moyen pour accompagner les enfants dyslexiques anglais.

Nous vous proposons un premier document, repris du site de l’APEDYS en France, qui est le témoignage d’une maman professeur d’anglais et est très éclairant sur le type de difficultés rencontrées et des pistes d’accompagnement.

Un excellent, très complet et détaillé document est également disponible sur le net : domisweb.free.fr, un super effort d’un enseignant qui a vraiment envie de prendre en compte ce handicap. Bien sûr cela demande beaucoup de travail de la part de l’enseignant.

Au lycée, peu de choses faites en ce domaine, les professeurs d’anglais ne sont pas encore formés et aucune démarche globale n’a été mise en place à ce jour. Il est donc essentiel que vous rencontriez le professeur de votre enfant très rapidement. Les enseignants se rendent très rapidement disponibles et sont à l’écoute, c’est essentiel et un gage de réussite pour une reconnaissance et un accompagnement de votre enfant.

Premier point essentiel, obtenir la copie des cours et éviter à votre enfant la copie de la leçon. La copie en français est déjà pénible et inutile, imaginez en anglais. Cela permettra à votre enfant d’écouter la leçon et au moins d’avoir des cours complets. Car comment restituer une leçon en évaluation si on n’a pas dès le départ un cours complet.

Deuxième étape, la plus difficile, c’est la question de l’évaluation. L’évaluation écrite n’a pas de sens en anglais pour les enfants dyslexiques, le rendu est phonétique, parfois incompréhensible. Tout en travaillant l’écrit, la piste est l’évaluation orale. Des enseignants la pratique, elle est un élément important de la prise en compte de votre enfant et lui permet de sortir de l’éternel zéro. L’accumulation des zéros est totalement démobilisante, « pourquoi travailler puisque de toutes façons j’aurais zéro ? ». A l’oral l’enfant montre qu’il a acquis des connaissances, car il en a acquis et l’anglais est une langue vivante, non ?

Le document sur domisweb soulève et traite ces questions. Je peux vous en transmettre une version word si vous le souhaitez, c’est un support très intéressant à un échange avec le professeur d’anglais de votre enfant.

Petit conseil : un site gratuit pour s’entraîner à l’anglais : www.anglaisfacile.com.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :