//
vous êtes en train de lire...
Accompagnement et aménagements à l'école

Faire le point sur et avec votre enfant

 

L’étape initiale est le diagnostic, qui permet de mettre des mots et une réalité quotidienne. Dans les contacts avec les enseignants notamment, force est de constaté que les dys sont peu ou mal connus. A nous de les démystifier et de les définir avec eux pour qu’ils puissent mieux situer nos enfants et comprendre leur vécu et ses conséquences au quotidien.

Ce document m’a été remis par une maman, il est très aidant pour « faire le point ».

Ce point, je l’ai fait avec mon fils, nous avons balayé tous les items ensemble pour voir « où il en est » et être mieux reconnu, pris en compte. J’ai encore appris des choses, nous avons beaucoup partagé, je l’ai trouvé utile et surtout il peut être un point de départ intéressant à vos rendez vous avec l’école : balayer le document (« commencer par vous montrer où en est mon enfant et comment c’est pour lui »).

Mme Gauvrit-Prost

Lettre n°17 – juin 1997

Ce texte a été conçu afin que nous puissions mieux percevoir et comprendre les difficultés qu’un jeune dyslexique peut rencontrer. Les difficultés décrites ici sont nombreuses, mais heureusement, aucune personne dyslexique ne sera affectée de tous ces symptômes en même temps.

1. COMMENT JE M’ORIENTE ?

a) – Dans l’espace :

  • Où est ma droite, où est ma gauche ? Il m’est parfois difficile, soit de le montrer de façon juste, soit de le dire. De même toutes les orientations (devant, derrière, en haut et en bas, au-dessus et au-dessous, avant, après…) vont me poser un problème.
  • Dès lors, tous les classements vont être une difficulté importante.
  • Comment faire pour ordonner les nombres du plus petit au plus grand surtout avec signes < et > ?
  • Comment bien disposer mes opérations, où mettre les retenues, les virgules ?
  • Dans quel sens commencer une division, une fraction ?
  • En géométrie, comment utiliser le rapporteur, dans quel sens calculer les angles, comment distinguer le périmètre de la surface ?
  • En grammaire, où est le C.O.D. : avant ou après ?
  • En lecture, je saute des mots ou des lignes.
  • En copie, c’est l’horreur ! je ne trouve pas l’endroit où j’étais ni sur le modèle ni sur mon texte !

 

D’une façon générale, tous les rangements vont me poser un problème. Cela commence à la maison avec ma chambre et mes affaires, et cela se poursuit avec mon cartable, mes cahiers ou mes feuilles à ranger dans un classeur. Ma logique n’est pas bien comprise ! ! !

b) – Dans le temps :

  • Tout est difficile : hier, aujourd’hui, demain …
  • La conjugaison sera une bataille, apprendre l’heure sera également une partie de plaisir !
  • Ma lecture et la compréhension du texte dépendront de la bonne utilisation de ces points de repères dans le temps.
  • Souvent, j’inverse tous les points de repères qui me sont donnés, car je ne sais pas dans quel sens les utiliser.
  • Le repérage sera toujours très difficile !

 

2. COMMENT J’ENTENDS ? 

  • Je confonds certains sons, je les inverse, je ne les distingue pas dans une phrase longue.
  • S’il y a du bruit, je n’arrive pas à me concentrer; j’écoute tout et j’ai du mal à sélectionner le message important. Alors, je donne l’impression d’être distrait et de ne pas m’intéresser.
  • Ma mémoire auditive immédiate est souvent inefficace car brouillée par ces phénomènes.

 

3. COMMENT JE VOIS ?

  • Sans doute bien, mais j’ai tendance à être observateur, et cela détourne mon attention.
  • Je balaie trop vite mon texte et j’invente des mots ou les inverse ou les devine sans les lire, et parfois je me trompe.
  • Je ne reconnais pas toujours le sens des traits donc je me trompe de lettres.

 

4. COMMENT JE MEMORISE ?

a) Auditivement :

  • Je risque, dans une mémoire immédiate, d’avoir du mal car mes confusions de sons vont entraîner une difficulté de compréhension, donc de rétention. Mais c’est en lisant à haute voix ou en écoutant que j’apprends. 
  • Plusieurs consignes seront également difficiles à enregistrer, de même que les suites numériques comme les numéros de téléphone.
  • A moyen terme, il m’a fallu avoir le courage de répéter mes acquisitions. Il en est de même pour une mémoire à long terme : le stockage et l’utilisation de l’information devront être très organisés autour d’un thème, soit d’une image porteuse ou d’une quelconque association.

 

b) Visuellement :

  • J’apprends en regardant, j’aime utiliser les couleurs et les tracés. A court terme, je risque d’enregistrer à l’envers ce que mes yeux vont lire (confusions, omissions, inversions …). Il me faudra là aussi être attentif au sens, de même pour mes mémoires à moyen et long termes.
  • J’ai du mal à fixer mon regard sur une page surchargée d’écrits et d’images avec des  documents serrés et imbriqués les uns dans les autres, imprimés en petits caractères, ou manuscrits : les lignes et les lettres se mettent a danser.
  • c) Kinesthésiquement :
  • Je fais des schémas, des dessins, et je peux apprendre en ayant besoin de bouger et de faire des gestes pour comprendre, me faire comprendre, et pour mémoriser.

 

5. COMMENT JE LIS ?

  • Trop rapidement, bien que ma réussite soit souvent inférieure à celle de mon groupe de référence. Je lis vite par peur de me tromper, et je chute parce que je déforme, j’omets ou je devine (mal).
  • Je lis également en zigzag, en sautant des lignes ou des mots, en associant des lettres et des sons qui ne sont pas sur la même ligne.

 

Voici mon genre de fautes :

  • les inversions : 

 

des lettres : signe pour singe

des syllabes : rapottes carrées pour carottes rapées

  • les confusions :

 

de lettres : d et b ; q et p

de sons : f et  v ; g et k

de mots : valoir et falloir ; louche et bouche ; vaisselle et faisselle

  • les erreurs :

 

de reconnaissance de sons complexes : ail, eil, ayer.

  • les omissions :

 

de lettres : puntion pour punition

de sons : transpotion pour transposition

  • les ajouts :

 

de lettres : travaile pour travail

de sons : répépétition pour répétition

  • d’autres :

 

en devinant le sens : herbe pour gazon

en vision globale : bouillon pour bouilloire

par précipitation : écureuil pour écueil

Une chose très importante : en me relisant, je suis incapable de voir mes erreurs.

6. COMMENT J’ECRIS ?

Mal, souvent mon graphisme est maladroit, il trahit mon anxiété et reflète toutes mes difficultés temporo-spatiales. J’écris trop vite, un peu dans tous les sens, j’oublie, j’inverse, je répète, sans m’en rendre compte, et tout s’aggrave si je dois à la  fois écouter, comprendre et écrire …

7. COMMENT JE COPIE ?

Mal, même très mal ! J’ai, bien sûr, des difficultés à bien lire le texte, et je perds l’endroit où j’étais le temps de revenir sur mon cahier pour y retourner à la bonne place, l’ayant oubliée (mauvaise mémoire à court terme).

Je copie souvent lettre par lettre sans voir les sons et le sens. J’ai aussi mes difficultés d’écriture en inversant les lettres ou en écrivant de travers !

Je me panique de mon retard et je me bloque, ou je veux aller plus vite et je saute des mots ou des morceaux de phrases !

8. COMMENT JE PENSE ?

Ma logique ne semble pas toujours être la même que celle des autres, je me console en sachant que des « grosses têtes » de ce monde étaient comme moi ! Je suis toujours dans l’incertitude et dans le doute. Est-ce le bon mot, le bon sens ? 

Il me faut sans arrêt trouver des trucs pour savoir dire, lire et faire sans erreur. On me dit lent ou rêveur ou distrait, mais tout ceci me prend du temps et parfois à mon insu.

9. POURQUOI JE SOUFFRE ?

  • Parce que je me sens différent et « nul ».
  • Parce que les autres se moquent de moi.
  • Parce que mes enseignants perdent patience et espoir.
  • Parce que mes parents s’angoissent.
  • Parce que je me décourage, alors que je travaille plus que les autres pour avoir de moins bons résultats.

 

Alors, que faire et comment m’aider ?

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Tous : enfants, parents, enseignants, éducateurs, nous avons mis au point des stratégies de compensation et nous vous serions très reconnaissants de nous les transmettre afin d’en faire bénéficier ceux qui en ont besoin.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :